Les 5 types de maintenance industrielle

5 types de maintenance avec ermeo

Il existe 5 types de maintenance industrielle : maintenance curative, maintenance corrective, maintenance prédictive, maintenance préventive systématique et maintenance préventive conditionnelle. 

Retrouvez la définition de chaque type de maintenance industrielle dans cet article, avec leurs avantages et inconvénients.

Avant de plonger dans le cœur du sujet, découvrez comment ENGIE Axima a optimisé sa maintenance d’équipements CVC grâce à la solution web et mobile Ermeo.

1. Réagir à un problème avec la maintenance corrective ou la maintenance curative

En quoi consistent la maintenance corrective et la maintenance curative ?

Lorsqu’une pièce ou un équipement fonctionnent mal, on procède soit à une réparation, soit au remplacement de l’élément défectueux. C’est ce type de réponse qu’apportent la maintenance corrective et la maintenance curative. Les deux approches se rejoignent, mais présentent cependant des différences. Dans les deux cas, l’objectif de l’intervention technique est de remédier à un dysfonctionnement, une anomalie ou une non-conformité, de manière à remettre l’équipement en état de fonctionner normalement. Cet objectif peut être atteint par une réparation dans le cas de la maintenance corrective, ou par le remplacement complet ou partiel dans la maintenance curative.

Avantages et inconvénients de la maintenance corrective et la maintenance curative

Les maintenances curative et corrective ont en commun de prendre place après l’apparition d’une panne ou d’une anomalie repérées lors d’une ronde d’inspection. En d’autres termes, elles ne conviennent pas à des équipements critiques, dont dépend l’activité de l’entreprise. Ces deux types de maintenance peuvent cependant être envisagés pour des équipements non prioritaires qui, s’ils tombent en panne, n’empêcheront pas l’entreprise de fonctionner normalement. Les stratégies de maintenances curative et corrective nécessitent un suivi rigoureux des anomalies et des non-conformités.
gestion anomalie ermeo
La déclaration d’une anomalie sur Ermeo
On utilise aussi la maintenance curative ou la maintenance corrective pour des équipements de moindre valeur, pour lesquels une maintenance régulière revient trop cher par rapport à la valeur d’origine. Les maintenances curative et corrective ont en effet un coût réduit par rapport aux autres solutions d’entretien du matériel et des ressources. Néanmoins, ce type d’approche suppose de pouvoir disposer d’un service de maintenance réactif, qui intervient rapidement, dès que le problème est repéré. C’est pourquoi il est généralement déconseillé d’avoir recours à la maintenance corrective ou curative pour des équipements à priorité élevée ou pour des équipements onéreux, car une réparation tardive peut avoir des conséquences négatives tant sur la durée de vie de l’équipement lui-même que sur l’activité de l’entreprise. Sur des machines ou des équipements à haute priorité pour la société, les coûts de réparation peuvent peser lourd. Il vaut donc mieux choisir une autre stratégie de maintenance, parmi celles que nous aborderons ci-dessous.

2. Anticiper les problèmes : la maintenance préventive systématique et conditionnelle

Qu’est-ce que la maintenance préventive systématique ?

La maintenance préventive vise, comme son nom le suggère, à prévenir les dysfonctionnements par un entretien régulier des équipements et par la résolution des problèmes mineurs avant qu’ils ne prennent réellement de l’importance et ne viennent handicaper l’activité de l’entreprise. La maintenance préventive s’appuie sur un programme d’entretien, ou gamme de maintenance, défini en fonction d’un certain nombre de paramètres, parmi lesquels l’âge et le degré d’usure de l’équipement. Ainsi, lorsqu’un équipement est neuf, la meilleure maintenance consiste à suivre les recommandations du fabricant. C’est ce que l’on fait tout naturellement lors des entretiens constructeur pour les voitures. Les équipements industriels peuvent être traités de même. Différents paramètres peuvent être pris en compte pour définir un programme de maintenance préventive, en fonction de l’équipement. Ainsi, les climatiseurs de locaux professionnels peuvent être entretenus chaque année au printemps, avant leur mise en route lors des grandes chaleurs. De même, un système de chauffage peut bénéficier d’une maintenance préventive avant sa mise en route, à l’automne. Un programme de maintenance préventive peut donc s’appuyer sur le calendrier, mais il peut aussi tenir compte des conditions d’utilisation. C’est le cas, typiquement, pour les machines de production. Vous pouvez ainsi décider d’un entretien préventif pour une presse hydraulique après un certain nombre de cycles de fonctionnement. Le programme de maintenance se compose à ce moment là d’une liste de points à inspecter.
gamme de maintenance sur ermeo
La gamme de maintenance sur Ermeo
 

Avantages et inconvénients de la maintenance préventive systématique

La maintenance préventive permet d’éviter de nombreux problèmes. Elle est donc adaptée à des équipements critiques pour le fonctionnement de l’entreprise. Comme la maintenance préventive est programmée en fonction d’un calendrier déterminé à l’avance, la société dispose généralement des pièces nécessaires. De même, la présence du personnel indispensable à la maintenance préventive peut être inscrite sur les plannings de rondes de maintenance, et les machines sont confiées à des techniciens compétents et expérimentés. Le flux de travail des équipes peut lui aussi être mieux planifié, puisqu’on sait à l’avance quand l’équipement sera indisponible pour sa maintenance préventive. Le principal inconvénient de ce type de maintenance est une exagération des mesures préventives, qui provoquent un phénomène de surmaintenance. Il est dommage de remplacer des courroies de ventilateur qui auraient encore pu servir, sous prétexte qu’on craint une panne avant la prochaine maintenance programmée. De plus, à chaque fois qu’un technicien intervient sur une machine et démonte ses mécanismes, on augmente le risque de dommages accidentels. Même une opération courante sur un moteur peut conduire à l’oubli d’un outil dans le mécanisme !

La maintenance préventive conditionnelle

La maintenance préventive conditionnelle constitue une variante de la maintenance préventive systématique. La condition dont il est question renvoie à l’état de l’équipement. Au lieu de structurer les interventions de maintenance en fonction du calendrier, on surveille les machines en permanence, à la recherche des indices de problèmes à venir. La surveillance d’un moteur peut par exemple prendre la forme d’un contrôle de la température toutes les 3 heures, ou selon une autre cadence. Il est évidemment possible d’installer un capteur qui lit la température et déclenche une alarme lorsque la température est inférieure ou supérieure aux limites fixées. Il y a évidemment d’autres paramètres qui peuvent faire l’objet d’une surveillance dans le cadre d’une maintenance préventive conditionnelle : la vibration, la vitesse, la puissance, l’humidité, etc. La maintenance conditionnelle est effectuée pendant que les équipements sont en fonctionnement, ce qui permet d’économiser sur les temps d’arrêt. Au lieu d’arrêter l’équipement pour l’inspecter, on peut le laisser fonctionner, avec les capteurs. L’entreprise peut par ailleurs économiser sur ses frais de maintenance, puisqu’elle n’a pas à programmer autant d’inspections. Les tâches ne sont effectuées que lorsqu’elles sont nécessaires. Mais la maintenance préventive conditionnelle n’a pas que des avantages. Parmi les inconvénients, il faut citer le coût, puisqu’il faut un équipement de surveillance des fonctions critiques. De plus, l’entreprise doit former ses techniciens à l’étalonnage des capteurs.

3. La maintenance prédictive, solution aux problèmes d’entretien et aux pannes ?

Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

A bien des égards, la maintenance prédictive ressemble à la maintenance préventive conditionnelle. Mais les données sont analysées pour générer des prédictions portant sur les futures pannes. Reprenons l’exemple du moteur que nous évoquions ci-dessus. Avec la maintenance conditionnelle, vous avez un moteur qui fonctionne habituellement à une température de x degrés. Dès qu’elle dépasse x + y, vous savez qu’une maintenance est nécessaire et les équipes peuvent intervenir.

Avec le système de maintenance prédictive, le moteur n’a jamais la possibilité d’atteindre x + y, car le flux constant de données est désormais examiné de près par le logiciel. Il les analyse, les fait passer par des algorithmes complexes, à la recherche d’indices. Ainsi, votre moteur peut se trouver dans les limites des paramètres de température, mais le logiciel déclenche quand même la maintenance après avoir interprété les données et trouvé des indices indiquant que quelque chose de grave va se produire.

Avantages et inconvénients de la maintenance prédictive

La maintenance prédictive présente l’avantage de l’automatisation de la détection. Les avantages sont ceux de la maintenance préventive conditionnelle, mais les problèmes sont détectés encore plus rapidement. L’inconvénient est le coût pour l’entreprise. Il lui faut des capteurs, mais aussi un logiciel d’analyse sophistiqué. Le personnel doit lui aussi bénéficier d’une formation poussée. Un investissement certes lourd, mais rentable par la suite.

4. Comment optimiser votre stratégie de maintenance ? 

Pour faciliter la mise en place d’une stratégie de maintenance pleinement adaptée aux besoins de vos équipements et infrastructures, vous pouvez utiliser une solution de digitalisation des processus opérationnels comme Ermeo et sa plateforme de l’opérateur connecté. Vous pouvez collecter vos données terrain sur tablette ou smartphone, piloter plus facilement vos interventions et ressources, et intégrer vos logiciels métier de maintenance comme votre GMAO. 

Vous aimeriez en savoir plus sur Ermeo ? N’hésitez pas à contacter notre service client et à demander une démonstration.

Morgane NERET Head of Marketing